Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

18/02/2010

A.S.E.H en colère

une revendication d'un A.S.E.H


En guise d'introduction : à 45 ans ce qui était encore l'ANPE (2008) m'a proposé un emploi d'Aide à la Scolarisation d'Elèves Handicapés (j'étais chômeur de longue durée malgré un CV "long comme le bras", j'ai en effet exercé de nombreuses professions du journaliste à l'auxiliaire de vie...) sur la base d'un contrat de type C.A.E. devenu cette année, après renouvellement C.U.I.
Mais il ne s'agit pas tant de parler de moi en particulier que de l'activité elle même! Je crois qu'il serait bon pour tous de nous aider à pérenniser cette activité "occupationnelle" pour en faire une profession décidément utile, reconnue, basée sur des contrats à durée indéterminés.

"Nous, A.S.E.H., venons en soutien du professeur des écoles dans sa classe, lorsqu'un enfant vit un handicap (physique ou mental). Nous sommes là pour permettre au jeune - parfois très jeune - de poursuivre sa scolarisation à l'image de ses camarades, dans les meilleures conditions, afin qu'il devienne un citoyen à part entière : participant réellement à la vie de la cité.
L'instituteur, dans sa mission, ne peut se préoccuper de l'évolution individuelle et personnelle de l'élève dont la vie a marqué la différence. Il se doit de dispenser l'instruction à un collectif dont il a la charge parfois très lourde. Aussi l'A.S.E.H. assume son rôle lorsqu'il s'agit d'intégration de l'enfant dans le monde qui peut l'accueillir ou le rejeter avec tant de facilité. Cette intégration ne doit pas se faire uniquement par les autres mais bien grâce à un savoir, des acquisitions, qui lui permettront de VOULOIR pénétrer le groupe dans l'acceptation de sa propre différence ("différent comme les autres").
Les Aides à la Scolarisation d'Elèves Handicapés ont un rôle important à jouer auprès de "nos" enfants dans leur éducation certes, mais doivent surtout leur apporter leurs connaissances en matière de sociabilisation et d'ouverture de la conscience basées sur l'humanisme.
Aujourd'hui l'administration ne nous reconnaît pas réellement les responsabilités que nous avons à côté des professeurs dans l'évolution d'une société qui se doit d'être ouverte, peuplée d'hommes et de femmes responsables et tous intégrés indifféremment.
Il n'est plus question d'un débat mais d'un combat pour faire de ces emplois encore précaires aujourd'hui une PROFESSION qui apparaît de plus en plus comme une pierre angulaire dans la construction d'une société insérant ces enfants dans leur véritable condition humaine. Ce travail d'A.S.E.H. ne peut plus être une "occupation" pour faire baisser les chiffres du chômage. Nous devons être sûr qu'il demande une véritable implication. Il est indispensable auprès des enfants, qui, comme les autres, n'ont pas choisi leur condition, en devenir d'être humain."

11:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : a.s.e.h

Commentaires

très bonne explication sur votre rôle parmi "l'équipe pédagogique".
je viens justement de postuler pour un emploi d'aseh, autant par nécessité que par "vocation".
En tant que maman d'enfants "différents", n'ayant jamais eu de reconnaissance de leur difficulté, ni aucune aide, m'étant battue tout au long de leur scolarité pour
1 : les maintenir dans une structure scolaire dite normale en expliquant leur pathologie
2 : essayer de voir s'appliquer la loi
3 : faire à la maison tout le nécessaire pour qu'ils soient le moins différents possible au niveau scolaire
4 : jongler avec leurs différentes ré-éducations/horaires scolaires/vie professionnelle.
Je ne saurais trop dire combien la présence d'ASEH aurait été un REEL plus !!!!
Non, votre fonction n'est pas de l'occupationnel !!!!!!!!!! à l'heure des classes surchargées, de l'augmentation de la délinquance, de la "malformation du personnel enseignant" c'est de l'INDISPENSABLE.
Grâce à ma rage, à une nombre limité de professeurs (2 instits, 3 profs de collège et 1 équipe pédagogique d'un lycée pro) que je ne remercierai jamais assez, au courrage de mes enfants, ils ont appris à se battre, à surmonter le regard des autres.
Au lieu de passer leur temps libre à faire des activités comme tous les autres enfants de leurs ages, ils travaillaient encore, et toujours, ré-éducation, travail scolaire, travail scolaire, ré-éducation ... Et là où ils auraient du rester des "larves" j'ai 2 jeunes adultes apprenant un métier qu'ils ont choisi, indépendants et intégrés.
Au sacrifice d'une vie de famille et de 2 enfances non vécues en tant que telles, au prix de culpabilité, souffrance et sacrifices.
Aujourd'hui, on offre de manière limité, la possibilité aux enfants handicapés de faire partie de notre société, c'est un début.
Depuis le vote de la loi sur la scolarisation de ces enfants beaucoup sont passés à coté ce cette chance, il y a encore beaucoup de chemin à faire, et une réelle prise de conscience des besoins, alors une reconnaissance pour votre (et j'espère bientôt notre) fonction pourra être envisagée.

Écrit par : colin frédérique | 23/05/2010

je ne sais comment vous remercier d'un tel soutien... je suis l'auteur du texte que vous avez commenté
je le comprends tant pour ce qui est de votre statut de maman "spéciale" que pour ce qui est de votre désir de devenir ASEH que j'admire
ce job n'est pas facile mais c'est un terrain que vous connaissez bien, même si tout est remise en question et différent avec chaque enfant que l'on accompagne!
pour ma part je viens que, de toutes façons, mon contrat cessera en janvier prochain (énorme magouille dans un changement de contrat après un renouvellement, passage d'un CAV à un CUI qui ne permet plus le même nombre de renouvellements!)
depuis un an je "vis" avec un jeune hyperactif de 6ans... je suis désolé de l'abandonner ainsi! lui n'y est pour rien, moi non plus... comment pourrait-il comprendre?
s'il y a un combat possible, menons le mais je désespère un peu en ce moment!
merci à vous, merci de vous, et je vous souhaite tout le bonheur du monde dans vos activités et avec vos enfants que je salue au passage.

Écrit par : potier | 24/05/2010

je ne sais comment vous remercier d'un tel soutien... je suis l'auteur du texte que vous avez commenté
je le comprends tant pour ce qui est de votre statut de maman "spéciale" que pour ce qui est de votre désir de devenir ASEH que j'admire
ce job n'est pas facile mais c'est un terrain que vous connaissez bien, même si tout est remise en question et différent avec chaque enfant que l'on accompagne!
pour ma part je viens que, de toutes façons, mon contrat cessera en janvier prochain (énorme magouille dans un changement de contrat après un renouvellement, passage d'un CAV à un CUI qui ne permet plus le même nombre de renouvellements!)
depuis un an je "vis" avec un jeune hyperactif de 6ans... je suis désolé de l'abandonner ainsi! lui n'y est pour rien, moi non plus... comment pourrait-il comprendre?
s'il y a un combat possible, menons le mais je désespère un peu en ce moment!
merci à vous, merci de vous, et je vous souhaite tout le bonheur du monde dans vos activités et avec vos enfants que je salue au passage.

Écrit par : potier | 24/05/2010

bonjour à vous!
je suis en poste aseh juqu'au 8 octobre 2010. Il ne m'a pas était permis de le renouveler alors que j'ai été formé durant les mercedis de cette année.
J'étais prevu pour 2ans et me voila reduit a 1 an à cause d'un arrêté.
Me vioal bientot futur chomeur, après avoir pris soin d'un enfant autiste et d'un dys praxique!
Mon sentiment d'inutilité va etre enorme et ces enfants ne seront plus encadrés à l'école.

Écrit par : claude | 02/10/2010

Je suis tout a fait d'accord, je suis aseh jusque avril 2010 je ne sais pas si je serais renouvellée ou pas, on essai de diminuer le nombre d'aseh au détriment d'enfants qui en ont besoin....
lamentable, je suis ecoeurée

Écrit par : sev | 20/10/2010

Bien sur que c'est un véritable métier, de formation sanitaire et sociale, spécialisée en ce domaine, je suis actuellement en cae,seul travail que j'ai pu trouver à 55 ans en qualité d'aseh. Je m'occupe d'un enfant à comportement autistique qui, quand je l'ai pris en charge était complètement démuni, maintenant grâce à toute l'équipe éducative, la famille, le Petit Prince, nous avons rendu humaine sa sociabilisation, mais c'est encore trés fragile, il a besoin d'aide rassurante, d'une main posée sur la sienne pour écrire et d'explication en têt à tête pour comprendre et assimiler, ce enfant est trés intelligent, on peut développer ses capacités, il faut seulement le guider et l'accompagner en confiance, et croire en lui, comment un enseignant peut-il donner tout cela quand le reste du groupe doit aussi assimiler les cours. Je viens aujourd'hui d'apprendre que mon contrat ne serait pas renouvelé faute : pas d'enveloppe!!!!! c'est une catastrophe, en plus on ne nous prévient que 5 jours avant, je suis écoeurée par les manoeuvres employées, on veut sociabiliser en milieu scolaire et on ne donne pas les moyens à longue échéance, c'est honteux, que va devenir cet enfant, il va être à nouveau complétement perdu, que peut-on faire, il faudrait dénoncer publiquement ,l'état est responsable de telles pratiques, comment aider ces enfants et ses familles et nous, personnel si précaire , si vous avez des réponses, contacter-moi, je suisprête à me battre pour ces enfants. Merci

Écrit par : lespagol | 23/11/2010

Tout ceci est profondement choquant pour les gens qui vivent en personnel précaire mais que fait l'academie ?
ELLE N'EN VEUT PLUS,C'EST TOUT!!
alors,l'etat est un grand mot,mais l'academie un autre.Rien a faire c'est decidé depuis + de 15 ans
Les futurs enfants handicapés en patirons il faudra revenir au precepteur pour les familles et les aides aux devoirs se frotterons les mains pour les autres !!
TOUT COMME L'HAD pour les SOINS pour les enfants handicapés A LA MAISON!!
Et les classes disparaitrons ou seront revendus en logement social.
VOUS VOYEZ c'est simple reconvertissez vous dans le service à la personne car 36 est bien mort pour bien portant ou handicapé.VIVE L'AMERIQUE!!

Écrit par : DR DUVIGNEAU | 24/12/2010

Tout ceci est profondement choquant pour les gens qui vivent en personnel précaire mais que fait l'academie ?
ELLE N'EN VEUT PLUS,C'EST TOUT!!
alors,l'etat est un grand mot,mais l'academie un autre.Rien a faire c'est decidé depuis + de 15 ans
Les futurs enfants handicapés en patirons il faudra revenir au precepteur pour les familles et les aides aux devoirs se frotterons les mains pour les autres !!
TOUT COMME L'HAD pour les SOINS pour les enfants handicapés A LA MAISON!!
Et les classes disparaitrons ou seront revendus en logement social.
VOUS VOYEZ c'est simple reconvertissez vous dans le service à la personne car 36 est bien mort pour bien portant ou handicapé.VIVE L'AMERIQUE!!

Écrit par : DR DUVIGNEAU | 24/12/2010

Bonjour, moi aussi je suis très en colère. J'ai passé les tests au mois de juin pour occuper un poste d'ASEH. Je me suis déplacer trois fois à plus de 45kms de chez moi (test écrit, réunion d'information et passage devant jury) J'étais très heureuse d'avoir réussi car j'allais enfin trouver un emploi après un an de chômage et en plus il me plaisait vraiment. J'ai beaucoup travaillé avec des enfants (animatrice - BAFA, aide à l'instituteur, CAP petite enfance...). Et puis, là paf ! Ca tombe comme ça, à quelques jours de la rentrés, on apprend que les nouveaux contrats ne seront pas créaient Merci l'Etat. Oui c'est la crise mais alors, est-ce que ce sont les chômeurs et donc, dans nos cas, les enfants qui doivent payer ???? Si les politiciens diminuaient ne serait-ce que de 5% leur niveau de vie, ils ne s'en rendraient même pas compte et je pense que ça renflouerait bien les caisses de l'Etat. On dit que les enfants français ont un mauvais niveau scolaire mais on n’arrête pas de supprimé des poste (instituteurs, professeurs…) Et si rien n’est fait, toutes les ASEH vont disparaitre quand leur contrat vont arriver à leur terme. Alors on fait un grand pas en avant pour intégrer des enfants handicapés dans l’école et puis d’ici 6 à 12 mois, fini, on retournera en arrière car les enseignants n’auront pas le temps de s’en occuper. C’est vrai qu'employer des ASEH en CDI serait vraiment une solution idéale mais « ça coute trop cher ». Il y en a bien d’autres choses qui « coutent trop chères » mais là, on passe dessus….. Enfin, bref, je ne vais pas rentrer dans la politique mais il y a vraiment de l’abus. Voilà c’était mon coup de gueule et ça fait du bien………..

Écrit par : MURIEL | 05/09/2011

Bonjour, moi aussi je suis très en colère. J'ai passé les tests au mois de juin pour occuper un poste d'ASEH. Je me suis déplacer trois fois à plus de 45kms de chez moi (test écrit, réunion d'information et passage devant jury) J'étais très heureuse d'avoir réussi car j'allais enfin trouver un emploi après un an de chômage et en plus il me plaisait vraiment. J'ai beaucoup travaillé avec des enfants (animatrice - BAFA, aide à l'instituteur, CAP petite enfance...). Et puis, là paf ! Ca tombe comme ça, à quelques jours de la rentrés, on apprend que les nouveaux contrats ne seront pas créaient Merci l'Etat. Oui c'est la crise mais alors, est-ce que ce sont les chômeurs et donc, dans nos cas, les enfants qui doivent payer ???? Si les politiciens diminuaient ne serait-ce que de 5% leur niveau de vie, ils ne s'en rendraient même pas compte et je pense que ça renflouerait bien les caisses de l'Etat. On dit que les enfants français ont un mauvais niveau scolaire mais on n’arrête pas de supprimé des poste (instituteurs, professeurs…) Et si rien n’est fait, toutes les ASEH vont disparaitre quand leur contrat vont arriver à leur terme. Alors on fait un grand pas en avant pour intégrer des enfants handicapés dans l’école et puis d’ici 6 à 12 mois, fini, on retournera en arrière car les enseignants n’auront pas le temps de s’en occuper. C’est vrai qu'employer des ASEH en CDI serait vraiment une solution idéale mais « ça coute trop cher ». Il y en a bien d’autres choses qui « coutent trop chères » mais là, on passe dessus….. Enfin, bref, je ne vais pas rentrer dans la politique mais il y a vraiment de l’abus. Voilà c’était mon coup de gueule et ça fait du bien………..

Écrit par : MURIEL | 05/09/2011

Bonjour,

Je viens de lire tous ces posts et j'avoue que cela me perturbe un peu ! Je dois commencer un contrat en tant que ASEH le 01/12/2011 et je ne sais pas trop à quoi m'en tenir, je suis déjà assez rétissante quant à la procédure de recrutement, j'ai un peu l'impression qu'ils ont pris un peu tout le monde et n'importe qui juste pour faire baisser les chiffres du chômage!!!!! Je n'ai pas de compétences particulière et quand j'ai demandé si on disposerait d'un formation dans le domaine, on m'a répondu que je devrais apprendre sur le tas.... En fait ils ont voté une loi et ensuite ils font du "à peu près" sauf que je pense que la condition de ces enfants et leurs instructions ne doivent pas se baser sur du "à peu près". Je trouve cela dommage car l'état a du mal à s'investir là ou il le devrait. Nous avons eu droit au CES, CUI, CAE et tous ça pour vanter les pseudo réussites de partis politique qui ne connaissent rien à la vraie vie...Je suis Assistante Juridique et n'ayant pas trouvé de postes dans le domaine, le Pôle emploi m'a proposé ce poste et je n'ai pas vraiment le choix car je dois bien vivre et payer les factures mais ceci à quel prix????? Voilà je pense avoir fais le tour et je trouve vraiment cela dommage car ceux qui risquent de payer les pots cassés sont bien les enfants eux même......

Écrit par : mimi | 22/11/2011

Vos témoignages prouvent l'engagement de coeur du métier d'ASEH.
Je commence demain.
Grâce à vous tous j'ai bien compris que je devais suivre mon instinct qui m'a conduite à élargir les rangs de cette profession qui n'est ni reconnue, ni bien payée 630 euros par mois.
La précarité de l'emploi n'en est que plus admirable.
Je sais que je m'attèle pour une période déterminée et ne m'attends à aucune reconnaissance des institutions, le simple fait d'aider un petit garçon de trois ans me suffit.
Comme vous je vais m'investir dans ma mission pour laquelle j'ai signé un CDD.

VOEUX POUR 2012 :
J'ai l'espoir que les pouvoirs publics lirons vos témoignages et trouverons une solution afin d'améliorer le sort :

- des enfants qui vivent un handicap pour qu'ils puissent bénéficier d'un suivi durant toute leur scolarité.

- du personnel dévoué des Assistantes de vie scolaires sous contrat (type CUI-CAE par exemple) afin qu'il puisse bénéficier au terme de leur contrat d'une certification professionnelle reconnue.

Le but étant la reconnaissance d'une profession nécessaire au bien de toute la société civile.
BONNE ANNEE A TOUS petis et grands.

Écrit par : mam | 02/01/2012

bonjour moi aussi je suis aseh depuis le 01/12/2011 par contre je n'arrete pas de courir car c'est un garçon qui ne reste pas en place qui est tres agressif tres nerveux je reçois des coups des morssures c'est vraiment un danger pour la classe il ne veut rien faire donc ici je ne comprend pas mon role ce garçon n'a que 4 ans mais on dirai qu'il en a plus car il a une force incroyable il n'a pas peur du danger svp que doit je faire dans ce cas là

Écrit par : nadege | 11/02/2012

bonjour moi aussi je suis aseh depuis le 01/12/2011 par contre je n'arrete pas de courir car c'est un garçon qui ne reste pas en place qui est tres agressif tres nerveux je reçois des coups des morssures c'est vraiment un danger pour la classe il ne veut rien faire donc ici je ne comprend pas mon role ce garçon n'a que 4 ans mais on dirai qu'il en a plus car il a une force incroyable il n'a pas peur du danger svp que doit je faire dans ce cas là

Écrit par : nadege | 11/02/2012

salut,bientot,je passerai le test ecrit et oral d aseh,pouvez vous m eclairssir quelles sont et comment sont elles les qs du test car j ai peur si j echoue ,merci de me repondre aau plus vite!

Écrit par : lili | 19/02/2012

A la recherche d' un emploi depuis 1 ans 1/2 j' ai candidaté pour ce type de poste dans le cadre d' un CAE/CUI, il s' agissait d' un CDD de 6 mois,,j'ai été reçu à la commission de recrutement, où j' ai découvert que contrairement à l' annonce du pôle emploi, ce n' était pas pour exercer sur un collège, mais que le recrutement s' effectuait au niveau du collège.
J' ai été retenue à l' issue de cette commission, par contre grosse mauvaise surprise, la dame en charge du recrutement m' avait dit que je devais débuter début avril, voir mi avril, après il s' agissait du 15 mars par contre pas d' affectation connue,beaucoup de changements en cours dixit la dame et textuellement, il devrait bien sortir quelque chose de tout ça d' ici le 15.....affectation probable sur une des écoles de la commune (plus de 20000 habitants)
Elle voulait me faire signer le contrat ce matin, elle avait la convention en main, elle voulait pas trainer et que ça aille vite, oui mais moi je ne savais même pas où j' allais...
> Le contrat était de 20 heures payé 20 heures mais 2 h de plus étaient prévues par semaine, pour compenser, "financer" le temps des vacances scolaires
J' ai refusé, refusé de signer un contrat d' embauche sans même savoir si j' allais bien être affectée et où..refusée d' être parachutée dans une dizaine de jours sans connaître ni l' enfant ni son handicap,aucune rencontre n' étant prévu avec les parents...refusée d' être payée 20h et en faire 22...Ce n' est pas parce que nous sommes à la recherche d' un emploi depuis longtemps que nous devons avoir droit à des emploi aussi précaires...et puis je trouve ça nul pour les enfants..être affectée 6 mois , CDD oblige,au service d' un enfant avec lequel on va finir une année scolaire , en débuter une autre et le "planter" là...à ce rythme au moins 3 personnes peuvent se succéder auprès d' un enfant, du grand n' importe quoi ........alors que cela pourrait être enrichissant, une super expérience, des échanges...je suis dégoutée....

Écrit par : CASTILLO | 02/03/2012

Bonjour. Je souhaitais juste commencer en te disant que j'adore ce blog.
Le post est pareil, à savoir cool.
En revanche je crois avoir un petit soucis, le menu semble décalé vers la droite sur mon pc.
A plus tard !! :)

Écrit par : Ac panneau solaire | 13/10/2012

Je passe les tests d'ASEH lundi 5 Octobre 2013.
Pouvez-vous me dire en quoi consiste ces test.
Merci

Écrit par : Patrick | 30/09/2013

Les commentaires sont fermés.